LA NUIT DES ROIS

William Shakespeare

Création 2001
    En Illyrie, règne le Duc Orsino. Sa voisine, la Comtesse Olivia repousse ses avances, toute à la douleur du deuil de son père et de son frère. Une tempête fait échouer sur la côte brutalement et séparément deux jumeaux orphelins : Viola et son frère Sébastien. Viola décide de se travestir en homme, se fait passer pour un jeune musicien Césario et entre au service du Duc Orsino. Séduite par le Duc, mais sous un déguisement qui lui interdit tout aveu, Viola/Césario va jouer les messagers d’amour pour son maître, auprès d’Olivia. Jusque là inconsolable du deuil qui l’a frappé, la Comtesse Olivia va succomber au charme de ce jeune messager. Dans sa maison, sa dame de compagnie Maria, son bouffon Fester, son intendant Malvolio, son oncle Toby et un prétendant indésirable Sir André vont embrouiller la partie. Sébastien, lui aussi sauvé des eaux surgira à la fin pour dénouer l’imbroglio.

La Nuit des Rois parle de quête de soi et de l’autre. De ce désir du jeu qui nous permet de sortir de nos limites pour devenir différent de ce que l’on croit être, des jeux providentiels ou désastreux que l’on mène par désir romantique, par ambition, pour se trouver, pour recommencer ou en finir. En cela, cette nuit est la nôtre où que nous en soyons dans nos vies : grands et petits.

 Pourquoi ce titre de la Nuit des Rois ?
Cela semble curieux en effet, car il est question ici de gentilshommes, d’un Duc et d’une Comtesse, mais il n’y a pas trace d’un roi… En réalité, le titre anglais de la comédie signifie littéralement «la douzième nuit», c’est à dire la douzième des «nuits de Noël» dont la première est bien sûr le 25 décembre. Cette date correspond dans le calendrier au 6 janvier, d’où l’allusion dans le titre habituel en français à «La Nuit des rois», les rois mages. Ces douze nuits de la tradition chrétienne s’accompagnaient dans toute l’Europe de manifestations de joie collective, de masques et mascarades, et de représentations théâtrales. 

En 1601, lorsqu’il fait jouer la Nuit des Rois, William Shakespeare a 37 ans. Sa réputation d’homme de théâtre à Londres est établie, ses créations imposent son nom et celui de sa troupe au sommet de la gloire dramatique. La Reine Elisabeth protège les artistes, défend l’existence des théâtres que les puritains combattent comme «école du pêché».

La Nuit des Rois a été jouée à la cour d’Elisabeth un soir de «douzième nuit», le 6 janvier 1601.

distribution 

avec : Ana Abril, Sophie Mangin, Catherine Monin, Nicolas Geny, Pascal Billon, Djamel Adrar, Pascal Henry   

Mise en scène Michèle Addala
Assistanat à la mise en scène Agnès Régolo

Lumières Stanislas Pierre
Décors Jean-Pierre Dutronc et Stanislas Pierre
Costumes Christian Burle

 production

Cie Mises en Scène

Théâtre en Dracenie

Théâtre de Draguignan

galerie