MARGINALIA

Compagnie Collectif 8

 Théâtre et arts visuels 

 Programme

Après le succès de La Religieuse et de l’Homme qui rit, le Collectif 8 propose une nouvelle immersion visuelle et sonore dans l’univers vertigineux d’Edgar Allan Poe.

L’œuvre d’Edgar Allan Poe distille une multiplicité de facettes fascinantes. Le fantastique est associé à l’image d’Edgar Poe mais avec Double assassinat dans la rue Morgue, nous remontons au premier récit policier. Dupin, qui en est le héros, est l’ancêtre de Sherlock Holmes. Plus qu’une enquête policière, cette nouvelle est une exploration des mécanismes de la pensée, une étude subtile de la nature humaine dans sa puissance et sa fragilité.

Nous avons donc choisi d’opérer une immersion dans l’ensemble des écrits d’Edgar Poe. L’auteur, à l’image de ses personnages, se tient à ce point limite entre la veille et le sommeil où les sens transcendés donnent accès à un monde au-delà de l’esprit. C’est cet envoûtement, ces « ombres d’ombres », cette précision diabolique et pure qui nous a porté dans ce Marginalia. 

Images Christian Milord

Du 07 au 30 juillet à 13h30
relâche: les 10, 17 et 24 

Durée  1h10

à partir de 12 ans

Tarifs
Plein tarif : 17€
Carte OFF /réduit: 12€
Tarif enfant (- 18 ans) : 12€ 

Réservation

Texte et mise en scène: Gaële Boghossian d’après les écrits d’Edgar Allan Poe
Interprètes : Paulo Correia (Chevalier Charles Auguste Dupin), Fabien Grenon (Edgar)
Création vidéo: Paulo Correia
Scénographie : Gaële Boghossian et Paulo Correia, d’après une création de Jean-Pierre Laporte
Création musicale et univers sonore : Clément Althaus
Lumière: Samuèle Dumas
Régie son : Joy Serradell
Diffusion : Vanessa Anheim Cristofari
vanessa@collectif8.com
06 50 96 53 99
Relations Presse : Paul Pinceloup

http://collectif8.com

Formé en 2004 à Nice par Gaële Boghossian et Paulo Correia, le Collectif 8 explore les frontières entre théâtre, arts visuels, musique et création vidéo.
A la recherche d’une hybridation entre théâtre et cinéma, le Collectif 8 permet la rencontre entre un auteur et un univers graphique et sonore original et novateur.
Gilles Costaz – Alors que tant de metteurs en scène jouent avec gratuité des instruments électroniques, le Collectif 8 est une référence. Ceux qui ont vu leurs précédentes réalisations, L’Homme qui rit d’après Hugo par exemple, savent que, pour eux, la composition visuelle et sonore naît d’une profonde réflexion sur le texte et a le double rôle d’une architecture et d’une enveloppe sensorielle.

Production Collectif 8
Re-création d’après Double assassinat dans la rue Morgue, créé par le Collectif 8 au Théâtre National de Nice en 2012.
Avec le soutien d’Anthea-Antipolis, Théâtre d’Antibes. En collaboration avec l’Entre-Pont, Mediacom et la Diacosmie de l’Opéra de Nice. 
  La compagnie est soutenue par la Région Provence Alpes-Côte d’Azur, le Département des Alpes-Maritimes et la Ville de Nice.