PROJET LiGNE 14

… un processus de création au long cours

DE l’AVENIR / A VENIR

Le projet LiGNE 14 prend sa source en 2015 avec le développement d’ateliers de parole et d’écriture autour du thème : La Mémoire et l’Avenir. Ils donnent naissance à une mise en scène de Michèle Addala, Encore heureux qu’on s’en va vers l’été.

Les thèmes de La Mémoire et de l’avenir sont apparus comme une formule magique qui déliait toutes les langues, libérait témoignages et interrogations. Parce qu’ils concernent tout un chacun, ces thèmes ils sont apparus comme un fil essentiel et fédérateur qu’il s’agissait de dérouler plus loin. Nous décidons donc de poursuivre cette recherche en mettant en partage entre artistes et habitants de la cité la question d’un trouble autour de L’AVENIR / A VENIR.

Nous souhaitons faire résonner cette interrogation dans ses dimensions intimes et collectives. Les entrelacements possibles des différents aspects : personnels, collectifs, émotionnels et sensibles, philosophiques, scientifiques, sociaux, urbains et politiques, apparaissent riches et féconds. C’est pourquoi nous choisissons d’inscrire notre projet sur le tracé périurbain de la ligne d’autobus 14.

 Prévoyant de s’étendre jusqu’en 2018, LiGNE 14 se déploie autour de nouveaux modes d’expression et de pratiques artistiques, en mettant en œuvre des rencontres, des actions culturelles, des expérimentations avec des Avignonnais de tous âges, de tous horizons, artistes professionnels et amateurs joueront ensemble à faire BOUGER LES LiGNES.

L’ensemble de ces actions trouvera son point d’orgue au printemps 2018. Le nouveau spectacle, mis en scène par Michèle Addala, avec la complicité de nombreux artistes, mêlera amateurs et professionnels et témoignera d’une traversée humaine et collective. Elle se fera l’écho du trajet parcouru autour de l’Avenir sur le chemin de la LiGNE 14. 

 


Ligne 14 une ligne d’autobus du grand Avignon

La ligne 14 relie la Courtine au Pontet. Elle est l’une des deux seules à traverser Avignon sans passer par le centre historique. Elle traverse la mosaïque de l’extra muros avignonnais où se juxtaposent zones agricoles et commerciales, pavillons individuels, immeubles collectifs et territoires visés par les programmes nationaux de Rénovation Urbaine. Cet extra-muros avignonnais présente un paysage issu de l’urbanisation anarchique des années cinquante.

Suivant le tracé de cette ligne, Le projet LiGNE 14 parcourt les quartiers prioritaires sud en pleine mutation urbaine. Il met donc également en partage les questions du cadre de vie, de l’histoire et du devenir de ces quartiers. La ligne 14 se présente comme un indicateur des cloisonnements géographiques de la ville et d’une relativement faible porosité entre les différents secteurs. Elle semble mettre en lumière le manque de fluidité entre les quartiers périphériques du Grand Avignon, ainsi que les cloisonnements liés à l’organisation urbaine de nos villes. Aussi, les réalités urbanistiques et humaines que traverse cette ligne la font apparaître comme emblématique et porteuse de nombreuses interrogations, craintes et espoirs partagés par nos sociétés. Ce diagnostic interroge l’avenir :

  • Comment transformer des vécus quotidiens, des histoires individuelles, des ressentis antagonistes, en récits collectifs, en œuvres visibles par le plus grand nombre ?

  • Comment favoriser la mixité sociale et culturelle de la ville ?

  • Comment encourager la mobilité des citoyens ?
  • Comment la culture, l’art peuvent-ils fédérer autour de valeurs communes des communautés qui semblent de plus en plus se replier sur elles-mêmes ?

LiGNE 14
fait le pari d’une culture humaniste et commune. 

  A l’heure de l’immédiateté, de l’évènementiel, LiGNE 14 fait aussi le pari
de s’inscrire dans un travail de fond et de long terme.
Et, puisque nous n’avons peur que de l’inconnu,
il s’agit, d’un côté comme de l’autre,
d’aller à la découverte de territoires et de gens nouveaux.

 


 Notices bios des artistes associés au projet LiGNE 14

 

Michèle ADDALA – Metteure en scène
Fondatrice en 1985 de la Compagnie Mises en Scène et directrice artistique, elle mène un travail théâtral en lien avec le territoire et ses habitants. Son esthétique frotte des écritures fictionnelles et des paroles du réel, joue de la transparence entre l’acteur et le personnage et puise dans l’écriture du plateau. En 2002, elle investit L’Entrepôt. Ce “dispositif culturel de proximité”, lieu de travail et de représentations, de croisements des publics et des pratiques, lui permet d’approfondir son aventure artistique, de resserrer les liens avec la population ainsi qu’avec divers partenaires. Ces créations mêlent artistes professionnels et amateurs. Elle travaille régulièrement en complicité avec des auteurs contemporains: Ahmed Kalouaz, Jean Cagnard, Valérie Rouzaud, etc. Sa dernière création La Parabole des papillons, est une commande du Festival d’Avignon pour sa 67è édition.

Ana ABRIL – Comédienne
Après avoir obtenu un diplôme au Conservatoire d’art dramatique de Valladolid en Espagne, elle part à Londres travailler avec la Compagnie Test Département. En parallèle elle suit des cours d’improvisation au City Lit. Arrivée à Avignon en 1992, elle rencontre la Cie Fraction dirigée par Jean-François Matignon avec lequel, elle travaille pendant 10 ans. Elle joue sous la direction d’Agnès Regolo, Christian Mazzoukini, Rafaël Djaïm, Laetitia Mazzoleni, Gérard Vantaggiolli. On la retrouve également dans plusieurs créations de la Cie de l’Imprimerie. Elle suit une formation en chant et percussions à l’école de musiques actuelles Promusica. Depuis 1997 elle joue et entretient une collaboration régulière avec Michèle Addala. En 2015 elle crée la Cie Vertiges Parallèles et réalise sa première mise en scène.

Josef AMERVEIL – Designer sonore
Il poursuit des études réussies, passe un diplôme, et se spécialise. Après une brève carrière de guitariste country,  il décide de s’installer à Marseille, où il est né. Il collabore au théâtre avec Xavier Marchand, Alexis Moati, Ludmila Ryba, Michel André, Charles-Éric Petit, Pierre Sauvageot, Michèle Addala. Son travail oscille entre spectacles populaires: coupe du monde 98, reconstitutions historiques, et créations purement musicales: Sonatacufène Cagliari, J’habiterai mon nom, ou radiophoniques: Que reste-t-il de nos amours? Avec Patrick Portella. Il ne néglige pas d’autres rencontres: documentaires, avec Francesco Tancredi et Arnaud Thomas, arts plastiques avec Judith Bartolani et Claude Caillol. Il est membre du collectif Large Bande.

Mardjane CHEMIRANI – Chanteuse/Comédienne
Elle est née dans une famille de musiciens traditionnels. Elle s’oriente vers le chant et se forme aux musiques actuelles. Elle participe à de nombreux enregistrements. Elle crée avec Maryam Chemirani et Catherine Catella Delizioso: un trio vocal de swing Italien des années 30/40. Elle écrit ses chansons et enregistre La Ville et le vent. En parallèle, elle rejoint la compagnie Mises en scène et participe comme comédienne-chanteuse à la création de Bon Appétit ! Elle dirige le travail choral  sur La Parabole des papillons présenté dans le cadre lors du Festival in d’Avignon en 2013.

 

 

Silvia CIMINO – Danseuse / Comédienne
Diplômée en danse contemporaine et diplômée à l’Institut d’Art de Palerme en peinture et sculpture, elle a un parcours polyvalent. Pédagogue de la théâtralité du mouvement, elle intervient dans les conservatoires d’Avignon, Aix-en-Provence, Toulouse et dans les projets Danse à l’école. Danseuse, comédienne, musicienne, elle s’intéresse à la transversalité des différents arts de la scène et explore différentes techniques de Carlson, au Kabuki en passant parle clown, Graham ou Cunningham, etc. Depuis 1999, sa rencontre avec le Théâtre du Mouvement lui a permit d’approfondir une recherche sur la théâtralité du corps et du mouvement. Son travail avec le groupe de recherche sur les états de pensée et les états émotionnels, mené par Yves Marc, marque sa recherche pédagogique et artistique.

Alain LEONESI – Sculpteur / Dessinateur / Graveur
Vit et travaille à Avignon.
Rébus de nos rebuts. Assemblage par ligature et conception de dispositif en équilibre in-situ à partir d’objets collectés dans l’espace public, mettant en situation de multiples jeux de regards, une multitude de récits. Juxtapositions formelles et contrastes narratifs laissant libre cours à l’expression d’une « mythologie individuelle » à la croisée des « mythologies collectives ». http://leonesialain.over-blog.com/

Charles-Éric PETIT – Auteur
Formé au Conservatoire de Tours et à l’ERAC, il est membre actif et fondateur de la Cie l’Individu, auteur et metteur en scène des projets qu’elle engage. Par delà sa pratique de comédien et de metteur en scène, il est aussi l’auteur entre autres de : L’Amour heureux ?, Dînette, Le Fruit de la Discorde, Triade, Indomptable, Parle-moi d’Amour, Spleen Désire, Notre Dallas, Le Quadrille amoché, Notre Quichotte etc. Il est aussi l’auteur et le réalisateur de plusieurs courts-métrages : Bluffer n’est pas jouer, Le Neurone du tueur, Rapport domestique en pièce, La Perle fendue, Le Diable en Bouche. Actuellement il est également pédagogue au Cours Florent de Montpellier.

Océane ROCHE – Peintre / Dessinatrice
Formée à l’Ecole Nationale d’Arts Décoratifs de Strasbourg et titulaire du diplôme national d’Arts Appliqués aux Beaux Arts d’Avignon. La réalité et l’imaginaire se côtoient dans ses carnets de dessins agrémentés de croquis, de peintures, de collages et de pensées souvent très drôles. Fine observatrice, elle excelle à restituer l’atmosphère des situations et des paroles.
.

 

Cheikh SALL – Danseur/Comédien
En 1992 Cheikh Sall rencontre la pratique artistique au sein des ateliers Mises en scène. Il poursuit son parcours dans la danse hip hop, le rap et le théâtre. Les créations auxquelles il participe avec des compagnies professionnelles lui permettent de tourner à travers le monde. C’est à Washington, lors d’une séance de travail, qu’il rencontre Groove Phi Groove qui l’initie au step: discipline ou chaque partie du corps est utilisée comme un instrument, qui permet la production de tonalités différentes.
Professionnalisé depuis quelques années, Cheikh Sall écrit pour divers projets: slam, spectacle vivant, etc. Fondateur du collectif Croisement, il est également attaché à la transmission et l’échange qu’il assure auprès d’un public de jeunes, d’étudiants, de musiciens, de danseurs, de détenus.
 

Simon RAKET – Slameur
Né quelque part à Bruxelles en 1975, il devient comédien après une adolescence hip-hop et tumultueuse. Il sera tour à tour acteur, auteur, metteur en scène, travailleur social et directeur d’acteur pour le cinéma. Il est aujourd’hui coordinateur de La Zone, Centre Culturel alternatif, Maison de Jeunes expérimentale et haut lieu du Slam en Wallonie. En 2015, il est lauréat du Prix Paroles Urbaines de la Fédération Wallonie Bruxelles et sera sacré champion de Belgique et vice-champion d’Europe de Slam.

 

 

 Alain UBALDI – Auteur / Metteur en scène
Il écrit et met en scène son premier spectacle Les amants du Clair–obscur en 1991 au Théâtre de Lenche à Marseille, suivi par L’employé en 1993 au 3 Bis F à Aix-en-Provence. Il travaille ensuite comme assistant metteur en scène d’Andonis Vouyoucas au Théâtre Gyptis de Marseille. A la fin des années 90, il s’éloigne des plateaux de théâtre pour se consacrer à l’écriture. Il crée en 2006 la Compagnie K.I.T.: Kapitalistic Interrelation Théâtre. En 2008 il écrit et met en scène Au-dehors puis, La Chambre de Médée, en 2016. Par ailleurs, Alain Ubaldi anime des ateliers de théâtre et d’écriture, y compris en milieu scolaire, et propose des « ateliers de redynamisation» pour des publics en difficulté. Il est aussi auteur associé à la compagnie Commun Instant pour laquelle il écrit les textes de chorégraphies de Jean-Pierre Aviotte.

 


Résidences du projet LiGNE 14

INTERLiGNES # 2

Résidence en partenariat avec le théâtre des doms Novembre 2017. Cette résidence se développe entre deux lieux: le Théâtre des doms et L’Entrepôt.

Il y a l’avenir qui se fait et l’avenir qu’on fait. L’avenir réel se compose des deux.
Alain – Propos sur le bonheur

 

INTERLiGNES # 2 permet de mettre en lumière un point d’étape dans les différentes recherches qui auront émergées au fil du temps. Lectures, performances, dispositifs sonores, expositions, conférences, toutes ces formes seront convoquées pour témoigner de cette halte du Projet LiGNE 14 au théâtre des Doms.

Avec le soutien du Commissariat général à l’égalité des territoires, de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, du Fonds de Coopération de la Jeunesse et de l’Education Populaire, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles PACA, du Conseil Régional PACA, du Conseil Départemental de Vaucluse, de la Communauté d’Agglomération Grand Avignon, de la Caisse d’Allocations Familiales de Vaucluse Ville d’Avignon, des établissements hospitaliers Henri Duffaut, de la Fondation Abbé Pierre.